GMMMMMMMMMMMMMM

 

Le prix du produit de blé qui  commence à rythmer la vie du citoyen est totalement laissé à la fantaisie des commerçants  importateurs, grossistes, semi-grossistes et détaillants qui spéculent à l’envie, sans contrôle ni coercition.

L’Etat, absent dans la régulation des prix  du marché  à cause du respect de la libéralisation économique, au détriment des plus faibles et démunis

Le blé qui n’est pas de notre comportement a pris  de la place dans nos assiettes et commence à imposer sa cherté

Le sac de 50 kilos de blé coûte 7500 UM au lieu de 5500 UM


Le sac de 50 kilos de farine, coute 10.000 UM au lieu de 7.000 UM

Le sac de 10 kilos de Macaroni coûte 4.000 UM au lieu de 3.200 UM

Une baguette de pain de 20 gramme coute 100 Um

Pour  bonne conscience, l’Etat a ouvert des boutiques témoins pour la vente du blé à moindre prix et ses boutiques sont prix d’assaut par les commerçants détaillants
Aujourd’hui, tous les indices indiquent que le prix des produits blé  a atteint des seuils intolérables notamment  le blé et ses dérives

Beaucoup de société agrobusiness sont présentement en  Mauritanie (Grands moulins ; Petit moulin. du Sud et du sahel et d’autres) ne parviennent à couvrir le marche et  non plus subvenir au besoin du consommateur, à savoir que le gouvernement  a autoriser  des licences pour valoriser ce secteur jusqu’à nos jours désavantageux pour les plus démunis.

L'Association de développement communautaire et humaine demande  que des mesures soient prises contre la flambée des prix des produits de premières nécessites vue la conjoncture de nos jours .

Charge de communication

Sidi M’baye